Jardin d’hiver, véranda, orangerie, extension de maison, … Ces termes sont autant employés les uns que les autres et désignent tous la même chose: une annexe à un bâtiment. Cependant, il existe des petites différences entre tous ces types d’annexes. Dans cet article, nous nous penchons sur le jardin d’hiver. 

Le jardin d’hiver, qu’est-ce que c’est?

Comme son nom l’indique, le jardin d’hiver est une installation qui permet de profiter de son jardin et de la lumière naturelle pendant des périodes plus froides tout en restant bien au chaud. À l’inverse, en été, il est possible de passer du temps dans le jardin d’hiver sans avoir trop chaud.

Tout comme une véranda, les murs et le toit d’un jardin d’hiver sont composés de châssis. Ces châssis comportent tout de même une petite différence, que nous vous expliquons ci-dessous.

Comment est-il possible de rester au chaud dans un jardin d’hiver lorsqu’il fait froid dehors? Et l’inverse en été?

La réponse à cette question se trouve dans les châssis et la structure du jardin d’hiver.

Les châssis du jardin d’hiver

Les châssis du jardin d’hiver sont, le plus souvent, en aluminium thermolaqué et avec ou sans pont thermique. Non seulement, l’aluminium permet un large choix de couleurs, mais la composition des vitrages permet une excellente isolation.

Le jardin d’hiver peut avoir une façade fixe, coulissante ou avec du verre repliable.

Le toit du jardin d’hiver

La « toiture » du jardin d’hiver, qui n’en est pas vraiment une à proprement parlé, est constituée de châssis avec un vitrage feuilleté. Pour une utilisation optimale du jardin d’hiver en toute saison, il est possible d’ajouter des protections solaires en toile. Vous pourrez ainsi profiter de zones ombragées dans votre jardin d’hiver.

Jardin d’hiver: la véranda 2.0
5 (100%) 1 vote